Actualité

Spectacles, faits marquants, événements culturels, l’espace culture patrimoine vous offre un condensé des actualités qui marquent ou vont marquer le Maine-et-Loire au cours des semaines à venir.

Le Bourg-d’Iré : la restauration du beffroi expliquée aux scolaires

Les travaux dans le beffroi de l’église du Bourg-d’Iré ont été l’occasion pour la Conservation départementale du patrimoine d’expliquer aux enfants de la commune des aspects étonnants de leur paysage campanaire.

L’église du Bourg-d’Iré se remarque dans le paysage du Segréen par la flèche de son clocher, qui n’est pas recouverte d’ardoises, mais est réalisée en pierre. Après les travaux sur la flèche, l’état du beffroi (structure porteuse des cloches) s’était dégradé. Les bois se sont détériorés, entraînant un défaut d’assemblage : coup de bélier contre la maçonnerie, beffroi incliné contre l’un des murs.


En 2015, une entreprise alerta la municipalité sur les risques pouvant affecter le bâtiment si les cloches continuaient à sonner tous les jours. La Conservation départementale du patrimoine fut sollicitée pour réaliser une étude technique sur l’état du beffroi : en effet, le Département possède en la personne de Thierry Buron un spécialiste du patrimoine campanaire, à même d’accompagner les élus dans leur démarche.

L’ingénierie au service de la pédagogie

Solution plutôt rare, Thierry Buron a confirmé à la mairie un changement complet du beffroi afin de traiter le problème dans sa globalité. Au mois d’octobre, les trois cloches de l’église ont été déposées et une après-midi destinée à la population a été organisée. Une cinquantaine de personnes sont venues écouter les explications de Thierry Buron et découvrir le monde des cloches « qui appartiennent au paysage sonore mais que personne ne voit».


L’opération a été prolongée en novembre par un volet pédagogique auprès des enfants du village. Thierry Buron est intervenu mi-novembre auprès des quatre classes et a notamment développé le caractère « humain » des cloches qui possèdent un prénom, un parrain ou une marraine. Les enfants ont ainsi appris qu’à l’église Saint-Symphorien, l’une des cloches s’appelle Pauline, une autre Marie-Anne et la dernière Marie-Antoinette.


L’intervention a également permis d’apprendre le vocabulaire désignant les différentes parties de la cloches (les lèvres, les oreilles…) ou de travailler sur la musicalité et la propagation du son. Ainsi, sur une opération financée par la commune, le Département peut apporter une matière grise pour le plus grand profit des petits et des grands.


© Département de Maine-et-Loire - Tous droits réservés